La majorité des contrats d’assurance-vie utilisent ce qu’on appelle les unités de comptes qui sont des supports additifs combinés aux fonds en euros. Ils ont pour objectif de développer son rendement qui a connu une forte chute depuis quelques années. Les sociétés civiles de placement immobilier SCPI font alors partie de ces unités de comptes produisant un excellent rendement.

La plupart des contrats d’assurance-vie commercialisés sur le marché s’en servent : ils en proposent une dizaine, voire une vingtaine pour certains d’entre eux.

Le choix des SCPI par les assureurs

Il existe plus de 300 SCPI en circulation sur le marché de la pierre-papier ; cependant, les assureurs n’en sélectionnent que celles qui produisent le meilleur rendement, ce dernier se traduisant par l’indicateur appelé taux de distribution sur valeur de marché ou TDVM. Ce sont les SCPI adossées à des immeubles professionnels qui en génèrent, et ce sont également celles qui sont les plus diversifiées. On les appelle les SCPI de rendement.

Les assureurs en négocient le prix et les frais auprès de la société de gestion d’où elles proviennent. En effet, ils doivent eux-mêmes appliquer leurs propres déductions annuelles. Le prix de la part est revu à la baisse une fois souscrit dans une assurance-vie. Certaines sociétés de gestion n’appliquent pas de frais de gestion. Ainsi, avant d’investir dans un contrat et choisir la SCPI à souscrire, il vaut mieux consulter à l’avance l’ensemble de ces paramètres, de même que le montant des dividendes distribués ainsi que les rendements. Ces derniers sont celui de la SCPI d’une part, et celui de l’assurance-vie elle-même d’autre part.

Comment trouver des assurances-vie proposant des SCPI ?

Pour trouver ce type de produit, il suffit de se rendre auprès d’une compagnie d’assurance, d’une banque ou même de la société de gestion qui propose elle-même son assurance-vie ! C’est le cas de l’opérateur Corum AM qui détient désormais son propre contrat adossé à ses deux produits : Corum Origin et Corum XL.

Vous pouvez aussi effectuer vos recherches en ligne, puis réaliser un comparatif en ce qui concerne les meilleures offres. Avant d’investir, vous devez avoir en main tous les éléments à connaître, les avantages comme les inconvénients.

Contrat, Consultation, Bureau, Réunion

Ce qui change pour la SCPI souscrite en assurance-vie

Attention car plusieurs paramètres sont révisés une fois la SCPI logée dans une assurance-vie. Nous avons parlé plus haut du prix de la part : elle subit en effet une décote afin d’encourager les épargnants à y souscrire, sachant que les revenus seront alors immédiatement versés dans le contrat pour être fructifiés – et bloqués pendant une certaine période afin de profiter des meilleures conditions, dont une fiscalité attractive. Le prix de la part équivaut à la valeur de retrait de la SCPI pour celle à captal variable, tandis que c’est la valeur de réalisation qui sera prise en compte pour le prix de la SCPI à capital fixe.

Autre paramètre qui change : le montant des dividendes. Il variera en fonction du type de la SCPI, c’est-à-dire selon qu’elle soit à capital fixe (85% des dividendes seulement seront versés) ou à capital variable. Dans ce cas, l’épargnant perçoit en principe la totalité des dividendes, sauf si l’assureur applique une stratégie d’exploitation particulière et que les loyers ne seront pas intégralement versés, comme dans le cas de la SCPI à capital fixe.

La fiscalité change pour la SCPI dans l’assurance-vie : elle s’alignera à celle de cette dernière, c’est-à-dire qu’elle sera soumise à la flat tax.

Quant au rendement, il est important de dégager celui du contrat proprement dit, puisque ces paramètres cités plus haut vont influencer sur celui-ci, indépendamment de celui de la SCPI.